lundi 4 septembre 2017

Les Journées du Patrimoine



VOICI LE PROGRAMME DES JOURNEES EUROPEENNES DU PATRIMOINE 16 ET 17 SEPTEMBRE 2017


·       AU MUSEE DEPARTEMENTAL BRETON

L’exposition Bienvenue en Bretagne ! L’âge d’or de l’affiche touristique dévoile quatre-vingt affiches parmi les plus représentatives du tourisme en Bretagne et s’affirme comme une véritable invitation au voyage.

SAMEDI ET DIMANCHE, de 9h à 18h, entrée libre
o      De 14h30 à 17h, visites flash de 10 minutes toutes les demi-heures assurées par les membres de l’association Culture Connexions. Rdv. dans les salles d’expositions temporaires
o      Une enquête familiale « Le conservateur, dans la réserve, avec le chevalet ! », réunissant le musée des Beaux-Arts et le musée départemental breton. A la manière d’un Cluedo, les visiteurs sont invités à découvrir quelle œuvre a pu assommer un gardien du musée, dans quel lieu et avec quelle arme.

·       LA RESERVE MUSEOGRAPHIQUE DEPARTEMENTALE
 
SAMEDI et DIMANCHE, de 14h30 et 16h, visites guidées par les responsables du site. Rdv. 17 rue Jacques Le Viol

·       LE MANOIR DE SQUIVIDAN

SAMEDI ET DIMANCHE, de 14h à 18h, entrée libre.
Dernier week-end d’ouverture pour le manoir et son parc, ainsi que pour l’exposition Squividan côté nature, qui aborde les œuvres de Madeleine Fié-Fieux et d’Emile Simon au travers du prisme des scènes de jardin, de natures-mortes, des paysages.
o      Animations « Nature » : Apiculture et Land Art.
Rdv. Route de Squividan, à Clohars-Fouesnant

mercredi 16 août 2017

Revue de presse

Nostalgie : les affiches touristiques d'autrefois au Musée breton                         

Par @Culturebox



L'une des affiches de l'exposition de Quimper
 
L'une des affiches de l'exposition de Quimper © France 3 Culturebox
Jusqu'au 31 décembre 2017, le Musée Départemental Breton de Quimper propose une exposition nostalgique sur le thème "Bienvenue en Bretagne ! L'âge d'or de l'affiche touristique". Il y a un siècle, une bretonne en costume traditionnel constituait un véritable atout touristique grâce à son exotisme. On venait de loin pour voir les paysages mais aussi rencontrer les autochtones bretons.
Il y a un siècle, il fallait voyager près de dix heures pour se rendre de Paris en Bretagne par le train. A titre d'exemple, les moyens de déplacement d'aujourd'hui nous permettent, avec le même temps de voyage, de nous rendre au Canada, en Afrique de l'Ouest ou en Inde. C'est dire si un costume de Bigoudène pouvait alors paraître exotique.Les compagnies ferroviaires (la SNCF n'unifiera les réseaux qu'en 1937) rivalisaient alors par affiches interposées, comme les offices de tourisme, et proposaient des images alléchantes, à base de costumes traditionnels sur fond de paysages idylliques (et parfois un tantinet exagérés voire franchement mensongers).

Un ciel toujours dégagé

Depuis sa création, il y a une trentaine d'années, le Musée Départemental Breton a collecté ces affiches d'un autre âge. Il en présente une sélection jusqu'au 31 décembre 2017 sous le titre "Bienvenue en Bretagne ! L'âge d'or de l'affiche touristique". Très colorées, présentant les paysages bretons sans la moindre trace de crachin et avec un ciel toujours dégagé, elles donnaient envie au citadin parisien ou autre, de venir passer quelques jours à Saint-Malo, à Concarneau ou à Roscoff. Ces affiches le promettaient, le voyageur avait alors l'assurance de croiser quelques-uns de ces bretons en sabots et bretonnes dont la forme de la coiffe attestait de la place dans la société. Un peu comme aujourd'hui, on se promène dans un village sénégalais ou sur une plage de Bali  à l'affût des traditions locales !




Musée breton. La Bretagne en affiches



Les enfants ont pu remplir un livret-jeux grâce aux indications de Yannig D'Hervé, ici devant l'une des plus belles affiches réalisées en 1961 par Dominique Villard, artiste quimpérois.

Le Musée départemental breton propose, depuis le 29 juin, un petit voyage dans le temps, le long des routes et voies ferrées menant à la Bretagne. À travers une collection d'affiches publicitaires vantant les mérites de la région, le spectateur plonge dans les débuts du tourisme breton, entre bains de mer, folklore et graphisme épuré. Hier, une dizaine d'enfants, accompagnés par leurs parents, ont parcouru les salles et couloirs du musée en compagnie de Yannig D'Hervé, guide conférencier de la Maison du patrimoine. Le voyage débute au milieu du XIXe siècle, à une époque où le cheval de fer, comme disaient les Indiens d'Amérique, n'avait pas encore atteint la péninsule bretonne. « Pour venir en Bretagne, il fallait prendre une diligence », explique le guide. Les enfants, eux, sont intrigués par un tableau montrant la place Saint-Corentin où arrivait ce moyen de transport tout droit sorti d'un album de Lucky Luke.

Bretagne terre d'affiches


Quelques années plus tard, en 1857, la ligne ferroviaire Paris-Rennes est inaugurée. Ce nouveau moyen de transport va ouvrir le tourisme vers la Bretagne. Son arrivée coïncide avec l'âge d'or des affichistes. Les Chemins de fer de l'Ouest, ou ceux d'Orléans en commandent alors à tour de bras. La première vague de ces publicités représente, sur plusieurs médaillons, les sites touristiques accessibles à partir des gares, du cap de la Chèvre jusqu'à Guérande. Un peu plus tard, ces affiches s'attachent moins aux sites qu'au folklore, mettant en scène des personnages vêtus de costumes traditionnels. « Regardez ce fier Breton en costume au premier plan. Il est bien mieux habillé que le touriste qui découvre la plage », fait remarquer Yannig D'Hervé. Viennent ensuite les affiches paysages qui dominent la production de 1900 à 1930, puis les modernistes avant de terminer, après-guerre, par des représentations minimalistes des symboles de la région.

09 août 2017 © LE TELEGRAMME



lundi 17 juillet 2017

L'âge d'or de l'affiche touristique

L'exposition estivale vous offre un panorama de la Bretagne et particulièrement du Finistère à travers le regard de nombreux affichistes de renom.

La reine de Cornouaille 2016 devant l'affiche originale reproduite sur l'affiche annonçant l'exposition.

Visitez l'exposition librement ou profitez des visites flash, du livret-jeu à destination des enfants et retenez ces dates:

- Tous les mardis à 11 heures, une visite de l'exposition " Bienvenue en Bretagne!" est organisée pour les familles. (Inscription à l'accueil du Musée départemental breton
1, rue du Roi Gradlon -Tél. : 02 98 95 21 60
)

- Passez la soirée (18 h - 21 h) au Musée les mercredis du 19 juillet au 9 août.

 Du 19 juin au 17 septembre : le Musée est ouvert tous les jours de 9h à 18h.

jeudi 29 juin 2017

Bienvenue en Bretagne et au Musée breton !

La nouvelle exposition du Musée breton est ouverte au public ce jeudi 29 juin. Consacrée à "l'âge d'or de l'affiche touristique en Bretagne", ce sont près de 80 affiches sélectionnées essentiellement dans le fonds du Musée qui vantent les charmes de la Bretagne et particulièrement du Finistère qui sont présentées. C'est une exposition estivale riche en couleurs qui invite au voyage!


C'est dans la cour du Musée, à l'ombre de la tour de Rohan, que de nombreux invités se sont regroupés pour l'inauguration de l'exposition en présence de la reine de Cornouaille élue en 2016 qui porte un costume de 1910 de Spézet.


Sur l'affiche de l'exposition (vers 1920), Stall (André Lapuszewski, dit) s'est librement inspiré de la coiffe.


Musée départemental breton
1, rue du Roi Gradlon 29000 Quimper Tél. : 02 98 95 21 60 musee.breton@finistere.fr
Du 19 juin au 17 septembre : tous les jours de 9h à 18h.

samedi 17 juin 2017

La Bretagne des années 50.

Pour ce dernier opus du cycle de conférences organisé cette saison par les Amis du Musée départemental breton, Jean Rohou, universitaire breton et écrivain, connu pour ses ouvrages "Fils de ploucs", a évoqué les traditions puis les changements qu'a rencontrés la Bretagne après la guerre.
En soulignant les profondes transformations de la société, la libéralisation des mœurs, la perte de l'influence de la religion en Finistère mais aussi les mutations démographiques, politiques et économiques à l'aide de nombreuses citations, de données chiffrées et d'anecdotes, l'orateur a conquis par sa verve et son ton malicieux, le public qui avait bravé la chaleur estivale.
La vie quotidienne, l'enseignement, la place de la langue bretonne mais également la prise en compte du patrimoine breton et le développement du tourisme sont autant de bouleversements qui depuis les années 50 ont marqué la fin d'un monde.
Ces six conférences nous ont permis d'avoir une "Vision du Finistère de l'antiquité à nos jours'. Que les conférenciers et le maître d’œuvre, Yann Celton soient ici chaleureusement remerciés.

samedi 10 juin 2017

Journées nationales de l'archéologie au Musée breton

Pour la 8e édition des Journées nationales de l'archéologie qui aura lieu le le week-end du 17 et 18 juin, la programmation du Musée départemental breton (dernier week-end de gratuité avant la saison) est axée sur les riches collections archéologiques du musée. 


    
- Une visite de 1h30 est programmée samedi et dimanche à 15h. Gratuite, elle retracera la découverte archéologique et l’histoire des objets en métal du musée.
- Un atelier pour les familles, « Le petit archéologue », aura également lieu en continu samedi et dimanche de 15h à 17h.

Renseignements complémentaires auprès de l'accueil du Musée au 02 98 95 21 60

jeudi 11 mai 2017

Nuit des Musées



Lors de la nuit des Musées le samedi 20 mai, des visites flash sur 5 chef-d’œuvres de l’exposition « Trésors de la fin du Moyen-Âge » sont organisées au Musée breton: un guide conférencier vous fera découvrir un objet exceptionnel par salle.

L'exposition est prolongée jusqu'au dimanche 21, si vous ne l'avez pas encore vue, ne la ratez pas!
HORAIRES
OEUVRES
20h30
Stalles de Saint-Lucien de Beauvais
20h50
Manuscrit d’Anne de Bretagne
21h10
Retable Scène de la nativité (Cathédrale de Rennes)
21h30
Tapisserie Scène de la vie de saint Etienne
21h50
Châsse reliquaire de Crozon
22h10
Tapisserie Scène de la vie de saint Etienne
22h30
Retable Scène de la nativité (Cathédrale de Rennes)
22h50
Châsse reliquaire de Crozon
23h10
Stalles de Saint-Lucien de Beauvais
23h30
Manuscrit d’Anne de Bretagne